≡ Menu

Le chapeau noir c’est votre meilleur allié

De ce temps-ce, certaines personnes me traitent de « pessimiste ». Lors des réunions de projets, je deviens Monsieur « Mais », pointant les obstacles et les difficultés potentiels, rappelant le besoin de faire des dépenses supplémentaires, et versant de l’eau froide sur les projections et les attentes. Ce qui fait que je ne suis pas nécessairement le gars le plus populaire lors des discussions.

Les entrepreneurs sont résolument optimiste. Nous avons besoin d’être ainsi, car nos lunettes roses nous permettent de remarquer les possibilités qui nous entourent et de fixer notre regard vers l’avenir.

Mais gare au piège de tomber tellement amoureux de sa vision qu’on fait fi des dangers. Cette « exubérance irrationnelle » nous rend aveugles des dangers qui sont autrement évidents pour quelqu’un de détaché.

Comment faire pour rester positif envers son projet tout en prévoyant les embûches potentiels?

Je recommande la « méthode des six chapeaux » (Six Thinking Hats) du psychologue Edward DeBono . L’approche des « six chapeaux » est un outil de créativité qui nous permet d’examiner une situation sous différents angles. Porter un chapeau de couleur spécifique vous donne l’autorisation d’adopter une perspective distincte:

  • Chapeau blanc (l’analytique)- Que dit l’évidence? Examinons les données à la fois quantitatives et qualitatives. Quelles sont les tendances historiques? Que peut-on extrapoler? Où se trouve la preuve pour appuyer les hypothèses? Avons-nous besoin plus de données?
  • Chapeau rouge (l’émotionnel) – Que ressentons-nous face à la situation? Accédons à l’intuition, la réaction instinctive, l’émotion. Parlons de nos sentiments au sujet de la situation, si nous nous sentons bien et pas. Comment les autres se sentent-ils à propos de la situation?
  • Chapeau noir (le pessimiste)- Qu’est-ce qui pourrait mal tourner? Pensons prudemment, de façon défensive, pourquoi cela ne fonctionnerait pas. Perçons des trous dans l’idée, cherchons les points faibles, le tout avec l’intention d’identifier ce qui doit être adressé afin de surmonter d’éventuels problèmes.
  • Chapeau jaune (l’optimiste) – Qu’est-il possible si tout va bien? Pensons de façon optimiste, positive. Imaginons toutes les possibilités, les avantages, les avantages. Visons les étoiles!
  • Chapeau vert (le créatif) – Comment pouvons-nous améliorer nos options? Utilisons notre créativité à penser au-delà de la boîte.Découvrons des tangentes bizarres, des synergies inattendues, en faire une « vache violette » (quelque chose de remarquable qui se distingue de la foule).
  • Chapeau bleu (le directeur) – Que devons-nous faire maintenant pour mieux examiner la situation? Dirigeons le processus de créativité afin de ne pas être coincés. Le chapeau bleu nous donne la permission de nous donner du recul et de vérifier si nous donnons une voix égale à tous les autres chapeaux. Le chapeau bleu gère la stratégie de résolution de problème pour arriver à un résultat durable.

Les entrepreneurs sont naturellement à l’aise avec les chapeaux jaune (l’optimiste), rouge (l’émotionnel) et vert (le créatif). Ils ont plus de résistance au chapeau blanc (l’analytique) et certainement une antipathie au chapeau noir (le pessimiste). Serait-ce parce que l’analytique et le pessimiste sont souvent associés à un contrôle externe?

Il n’y a rien à craindre au chapeau noir – en fait, il peut être votre meilleur ami. Le port du chapeau noir nous permet de sortir du mode « meneur de claques  » et nous force à examiner toutes les hypothèses. C’est mon expérience personnelle que chaque fois qu’un projet se heurte à un mur, la cause de la difficulté remonte à une hypothèse qui n’a pas été dûment testée.

C’est lorsqu’on est en mode «chapeau noir» qu’on peut donner au projet une vraie traction, s’assurant de prévoir les difficultés et d’implémenter des stratégies défensives pour les détourner. Le projet devient plus résilient, ce qui augmente la probabilité de succès.

Pendant que vous explorez votre idée et que vous montez votre plan, adoptez le chapeau bleu du directeur de temps en temps pour voir si vous songez à toutes les perspectives de votre projet.

Et n’ayez pas peur de porter le chapeau noir – vous trouverez que sous la carapace rude du pessimiste il y a un coeur tendre qui veut que vous réussissiez.

C’est amusant de voir grand, de viser les étoiles. Mais si vous voulez accomplir du vrai progrès, il faut garder les pieds sur terre. C’est ce qui vous donne la traction pour faire propulser votre vision vers une réalisation couronnée de succès.

Pour plus d’information

Le livre qui explique la méthode:  « Six Thinking Hats » par Edward deBono
lien Amazon.ca: http://www.amazon.ca/Six-Thinking-Hats-Bono/dp/0141033053

Ce billet est adapté de la version originale en anglais:
« Good Guys Wear Black Hats Too » –
http://blog.davender.com/2010/01/good-guys-wear-black-hats-too/

Coach Davender Gupta est un coach de leadership entrepreneurial. Sa mission est de guider les travailleurs autonomes, les entrepreneurs en démarrage et tous ceux qui ont de grands rêves à faire accélérer leur vision de la passion au profit. Participez à la discussion sur son blogue http://www.lapassiondusucces.com et son site principal http://www.coachdavender.com

0 comments… add one

Leave a Comment