≡ Menu

Bonne dette bad dette

Est-ce qu’avoir de la dette c’est si mauvais que ça?

Le dialogue autour du concept de la dette est établi par les politiciens qui nous martèlent dans la tête qu’il faut gérer les dépenses de l’état « en bon père de famille ».

Pour le solopreneur et l’auto-entrepreneur, cette métaphore est attirante par sa simplicité: on ne dépense que ce qu’on possède dans son compte de banque. Mais le dilemme est le suivant: cette mentalité peut bien fonctionner en période d’équilibre, lorsque les entrants couvrent les dépenses, et que les deux côtés du registre sont prévisibles de façon fiable.

Mais que faire lorsqu’on se trouve en période de déséquilibre fiscal dans son entreprise, ou lorsqu’on doit provoquer un changement dans le statu quo pour amener notre projet d’affaires à un autre niveau?

Il se peut qu’on réussisse à mettre de côté des économies, un bas de laine comme coussin pour les imprévus. Mais la réalité de la majorité des solopreneurs (incluant moi-même) fait en sorte que toute piastre qui entre tend à sortir assez rapidement merci.

Si on veut changer notre situation, il faut casser l’équilibre, et pour cela, il faut des ressources. Si le bas de laine n’est pas assez dodu, que faire?

Une stratégie qui n’est pas assez appréciée à mon avis, c’est d’utiliser sa capacité d’exposer à de la dette. Les gestionnaires de moyennes et grandes entreprises savent que la dette est une ressource cruciale pour faire rouler son projet d’affaires. Le solopreneur, issu d’une mentalité d’employé-consommateur, tend à perdre du sommeil et de stresser face à son manque d’argent liquide, car il n’est pas formé pour comprendre l’effet de levier que procure une dette bien utilisée.

J’aime ces définitions inspirées de Robert Kiyosaki, auteur de « Père riche père pauvre »:

  • Un actif c’est un bien ou une ressource qui met de l’argent dans ses poches;
  • Un passif c’est un bien ou une situation qui enlève de l’argent de ses poches; et
  • La richesse c’est la période de temps qu’on puisse vivre à son niveau de vie espéré sans échanger du temps pour l’argent (c’est à dire, vivre des revenus générés par ses actifs)

Ces trois définitions encadrent pour moi le concept de bonne dette: une dette encourue pour investir dans un actif qui fait avancer notre projet d’affaires.

Une bonne dette vous procure des ressources pour faire avancer vos projets. Une mauvaise dette survient lorsqu’on emprunte de l’argent qui se gaspille dans des expériences éphémères qu’on vit pour évader ses responsabilités ou pour s’anesthésier contre le stress et la douleur.

Une bonne dette est un levier important pour se procurer des actifs, tels que des outils de travail. Il y a deux ans, quelqu’un m’avait présenté une opportunité pour donner une conférence, mais je n’avais pas de canon projecteur. Au lieu de dépenser à faire une location de canon, j’ai décidé plutôt d’investir dans l’achat d’un appareil. Heureusement, le magasin où je l’ai acheté m’a offert un an sans intérêt pour payer (moyennant des frais d’administration bien sûr). J’ai accepté l’offre, j’ai encouru de la dette, mais maintenant j’avais un outil qui m’a permis d’accepter le contrat de conférencier. Et maintenant que j’avais cet actif dans mon inventaire, cela m’a permis d’accepter d’autres engagements que je n’aurais pas été en mesure d’accepter si je n’avais pas mon outil.

Comme tout ce qui est relié à l’argent, c’est facile d’aller trop loin et de s’embourber dans une dette sans fin. Ce n’est pas bien non plus.

Voici quelques questions qui vous aideront à déterminer s’il s’agit ou pas d’une bonne dette:

  1. De quelle façon cette dépense vous aide-t-elle à faire avancer votre projet?
  2. Comment cette dépense provoquera-t-elle un retour sur investissement pour s’autofinancer?
  3. Quel est le coût de l’opportunité (« opportunity cost »), ce qu’on risque de perdre à ne pas faire cette dépense?
  4. Qui prend le risque de rembourser la dette si le retour sur investissement ne se matérialise pas?

Et la question boni:

  • Pouvez-vous bien dormir le soir même avec le poids de cette dette sur votre conscience?

Une bonne dette peut servir à se procurer des biens tangibles tels que l’équipement informatique ou un site web, ou des biens intangibles tels que les formations ou le coaching. L’important c’est que votre investissement puisse démontrer un retour tangible assez important pour couvrir la dette et ses dépenses associées, dans un délai assez rapide.

Aussi, plus que vous avez de la confiance dans votre projet d’affaires, plus que vous aurez de la confiance pour encourir de la dette. De la bonne dette, bien structurée, souligne que vous avez confiance dans l’avenir de votre entreprise, et de sa capacité à évoluer.

Il ne faut pas avoir peur de la dette. Si c’est une bonne dette qui vous aide à faire générer des revenus, c’est bon. Vendre ses actifs pour payer ses dettes n’est pas nécessairement la meilleure décision, surtout si ces actifs génèrent eux aussi des revenus.

Perdre du sommeil à s’inquiéter de sa dette ce n’est pas productif. Mais se passer d’une opportunité de croissance car on a peur de la dette l’est encore moins. Assurez-vous que c’est de la bonne dette, et utilisez-la avec intention.

Pour plus d’informations

Pour lire mon opinion à propos des subventions, lire ce billet:

De l’argent gratuit qui coûte cher
http://blogue.davender.com/2007/09/de-largent-gratuit-qui-coute-cher/
(même si je siège à l’exécutif du CLD de Québec, mon opinion au sujet des subventions pour les entrepreneurs demeure inchangé)

Je recommande le livre « Père riche père pauvre » de Robert Kiyosaki, sur tout les chapitres qui décrivent les concepts d’actif, de passif et du bilan financier. À faire attention de ne pas interpréter trop littéralement ses recommandations à propos des stratégies d’investissement qui sont plutôt destinées à une autre époque et un autre pays.
Lien GoTopShape.com: http://www.gotopshape.com/livre/48/
Lien Archambault.ca: http://www.archambault.ca/pere-riche-pere-pauvre-ACH000975166-fr-pr

Image: Bryan Rosen sur Flickr Lien direct:
http://www.flickr.com/photos/rosengrant/4345500222/
Utilisation sous licence Creative Commons 2.0

0 comments… add one

Leave a Comment