≡ Menu

Comment transformer votre présentation en piastres

Vous avez à livrer une présentation pour des investisseurs. Le succès de votre pitch peut vous apporter des milliers ou même des millions de dollars. Comment faire en sorte que vous frappiez un coup de circuit?

Récemment quelqu’un m’a demandé d’évaluer sa présentation de six minutes en vue d’une conférence importante. Voici quelques points que j’ai identifiés qui ont amélioré de beaucoup son impact:

1. Sachez à quoi sert la présentation:  Le but de présentation n’est pas de convaincre, mais plutôt de réveiller les personnes dans l’auditoire qui seraient intéressées d’en savoir plus. Donc ce qui importe est de communiquer trois choses:

  • l’importance du problème auquel vous vous adressez;
  • la valeur de votre solution pour le client ainsi que pour l’investisseur; et
  • votre passion pour le projet.

N’essayez pas de convaincre avec une avalanche de données, vous n’avez pas le temps de toute façon.

2. Moins, c’est mieux: Un pitch de startup camp dure normalement entre six et au plus dix minutes. Si le débit de diction normale est de 150 mots à la minute, cela fait un message complet d’environ 1000 mots, ou environ quatre pages (police Times 12, interligne à 1,5). Au maximum, votre présentation aura environ dix diapositives. Les diapositives sont surtout graphiques, avec un minimum de mots.

En minimisant le volume de mots, chaque phrase développe une importance capitale. Pensez comme si vous écriviez pour un SEO (Search Engine Optimisation). Identifiez une ou deux idées qui sont au coeur de l’essentiel. Réduire ces idées à un ou deux mots chacune, et incorporez ces « slogans » dans chaque point que vous faites. Ces mots iront chercher les personnes dans la salle qui sont ouvertes à votre concept, et la répétition fera en sorte qu’elles se souviennent de vous.

3. Ayez un ton conversationnel: Lors de sa prestation initiale, ma cliente utilisait de grands mots pour expliquer son concept plutôt scientifique. Son intention était d’être exact, mais le prix était qu’elle trébuchait sur ses mots, augmentant sa nervosité. Je lui ai demandé ce que ces mots voulaient dire, et son explication de chaque concept était beaucoup plus accessible. Les mots compliqués communiquent mal votre compétence, je dirais même qu’un vocabulaire trop technique communique l’amateurisme et l’insécurité. Utilisez des mots simples.

4. Soyez émotionnel: Les gens tendent à décider d’abord avec leurs émotions puis ils confirment leur décision en choisissant des faits. La meilleure façon de susciter l’émotion c’est de communiquer en forme d’histoire: la situation de vos clients cibles, l’histoire de pourquoi vous faites votre projet, l’histoire de comment vous voulez changer le monde pour le mieux. Soyez imagé, intrigant, irrésistible.

5. Soyez chronométré:  Sachez exactement combien de temps vous voulez afficher chaque diapositive. Planifiez le rythme de votre présentation: un tiers sur le problème, le deuxième tiers sur votre solution et le dernier tiers sur la valeur de votre solution. N’oubliez pas votre demande (dans la partie 3). Je crois que faire avancer vos diapos en mode automatique vous obligera à respecter le temps. Arriver dans les temps prescrits, sans notes et sans hésitation, est essentiel pour démontrer votre confiance et votre fiabilité.

Votre présentation doit stimuler l’auditoire pour réveiller l’intérêt d’un investisseur. Votre présentation auprès d’une conférence d’investisseurs peut vous rapporter gros. Ne vaut-il pas l’effort de la rendre aussi percutante que possible?

 

Pour plus d’information

Image: Montreal Startup Camp 2011 par Eva Blue via Flickr
Lien direct: http://www.flickr.com/photos/evablue/5375844994
Utilisation sous licence Creative Commons 2.0

Articles reliés sur ce blogue:

Arrêtez de pitcher votre produit et faites la promotion de votre passion
http://blogue.davender.com/2011/02/arretez-de-pitcher-votre-produit-faites-la-promotion-de-votre-passion/

Six réponses qu’un investisseur veut savoir avant d’investir dans votre projet
http://blogue.davender.com/2010/11/six-reponses-quun-investisseur-veut-savoir-avant-dinvestir-en-votre-projet/

Au lieu d’être vendeur, soyez un raconteur
http://blogue.davender.com/2010/11/au-lieu-detre-un-vendeur-soyez-un-raconteur/

J’offre du coaching spécialisé pour les entrepreneurs qui veulent présenter à des « startup camp » ou d’autres conférences d’investisseurs. Contactez-moi directement pour informations. Vous verrez une différence dès la première session, je vous le garantis!

1 comment… add one
  • André Villemaire 27 avril 2011, 10:26

    Je ne pourrais pas être plus d’accord avec toi, Davender. La confiance (ou l’insécurité) projetée par le présentateur est contagieuse. On embarque quand on sent la passion de l’entrepreneur. Trop de détails noie le poisson.

Leave a Comment