≡ Menu

Le dilemme du financement: bootstrapping ou VC?

La question du financement préoccupe tous les entrepreneurs en amorçage: s’autofinancer ou aller chercher de l’argent extérieur. L’argent externe peut coûter cher, ça prend beaucoup d’énergie et aussi vous devez céder une bonne partie de votre entreprise.

Plusieurs prônent l’approche de l’autofinancement (ou « bootstrapping »), n’utiliser que ses propres réserves et les flux de capital générés par les ventes (soit du produit lui-même ou d’autres services).  Je vois plus qu’un startup vendre des services de consultations pendant le jour, pour financer le développement de leur produit qu’ils font le soir.

L’avantage du mode « bootstrapping » c’est que le manque de capital vous oblige à être créatif. Vous pensez deux fois avant d’agir. Vous demeurez proche du marché et vous ne faites que ce que vos clients veulent maintenant: l’essence de l’approche « lean ».

Mais le grand désavantage c’est de ne pas avoir les ressources pour profiter d’une ouverture momentanée qui se présente. Et un deuxième grand désavantage (qui m’a été souligné par cet article de TechCrunch), c’est que dans le mode « bootstrapping » on manque l’occasion de valider la valeur de son entreprise, ce qui peut compromettre la capacité de lever des fonds externes plus tard.

Les investisseurs ange et VC jouent aussi un rôle important sur votre comité conseil (d’où l’importance de bien choisir ses investisseurs).

Il n’y a pas une approche qui est meilleure que l’autre en général – cela dépend toujours de votre situation particulière: de la maturité de votre idée et de votre offre, de votre marché et de vos objectifs. Personnellement, je crois qu’il faut toujours être visible aux investisseurs — de bâtir des liens, de valider votre idée et de démontrer votre capacité d’exécuter. Soyez prêt afin de rapidement avoir accès aux ressources financières dont vous avez besoin, au bon moment.

Mais n’oubliez pas, quelque soit votre stratégie de financement, l’objectif ultime demeure la même: d’aller chercher des clients payants et de générer des revenus.

Pour plus d’informations

Article original sur TechCrunch:

Why Bootstrapping Is Just As Over-Rated As Raising Venture Capital
http://techcrunch.com/2012/01/07/why-bootstrapping-over-rated/

Et un exemple de quelqu’un qui a décidé de le faire lui-même en bootstrapping:

This 25-Year-Old Said No To $10 Million In VC Cash, Then Built A Wildly Successful Startup (Business Insider)
http://www.businessinsider.com/this-25-year-old-turned-down-10-million-in-vc-cash-to-run-his-start-up-on-a-shoestring-2012-1

Voir aussi mon article

Le financement de votre projet: les Bons, les Brutes et les Truands
http://blogue.davender.com/2010/11/le-financement-de-votre-projet-les-bons-les-brutes-et-les-truands/

Image: « TwoCents » sur Flickr
Lien direct: http://www.flickr.com/photos/twocents/3610983
Utilisation sous licence Creative Commons

0 comments… add one

Leave a Comment